Jean-Pierre BELTOISE s’est éteint

Le GN CACEIPA a appris avec tristesse le décès de Jean-Pierre BELTOISE, un grand nom du sport automobile français, le lundi 5 janvier à Dakar, au Sénégal, victime d’un accident cérébral. Il était âgé de 77 ans.

Après des débuts en moto, discipline dans laquelle il totalisa onze titres de champion de France, Jean-Pierre BELTOISE se tourna en 1963 vers le sport automobile. Il gravira les échelons jusqu’à la Formule 1, où il signa trois victoires, dont deux hors championnat du Monde. Il fut également champion de France de Formule 3 en 1965 et champion d’Europe de Formule 2 en 1968. Le point d’orgue de sa carrière, forte de 86 Grand Prix, fut son succès dans la Principauté de Monaco, en 1972, sous une pluie battante au volant d’une BRM. Jean-Pierre BELTOISE s’était également illustré aux 24 Heures du Mans avec 14 participations entre 1963 et 1979. Une fois sa carrière terminée dans la catégorie reine, son grand pouvoir d’adaptation lui a permis de signer douze succès en Sport-prototype puis d’engranger encore vingt-quatre victoires en Tourisme GT et douze en courses de côte, huit en rallye-cross avant de passer le drapeau à damiers pour la dernière fois à Pau en 1993.

Très impliqué dans la sécurité routière, en collaboration avec le conseil général de la Charente -Maritime, il a conçu le circuit de Haute-Saintonge, géré par son fils Julien BELTOISE également pilote automobile, pour l’éducation de tous à la « bonne conduite citoyenne » et pour « vivre les loisirs mécaniques avec une approche moderne en phase avec les objectifs du Développement durable ».

Le GN CACEIPA et le Président Jean-Pierre MOUGIN s’associent à la douleur de sa famille et de ses proches et particulièrement de son épouse et de ses fils.